Le Grèce et l’Europe

du 13 juillet au 19 juillet par

Alors que les grecs ont cru pouvoir sortir de l’Europe, qu’ils se sont exprimés dans les urnes, patatras, on prend les mêmes et on recommence… l’Europe leur propose un troisième plan de sauvetage et les grecs, et bien les grecs ils en peuvent plus, et franchement je les comprends.

Ils souhaitaient voler de leurs propres ailes au nom de la « Démocratie », ils souhaitaient reprendre en main leur pays sous l’emprise financière européenne depuis trop longtemps, et ils ont appris que non, même en votant, même en gagnant, leurs voix n’étaient rien, leurs avis n’étaient rien… déroutant !?

Déroutant et embarrassant selon moi. La mascarade est flagrante.

Les tenants et aboutissants géopolitiques m’échappent peut-être, mais la dette de la Grèce, sa durée dans le temps, les agissements des gouvernements européens depuis plus de 30 ans, de la banque européenne, la crise de 2007 par dessus,… tout ceci met en lumière un système qui s’essouffle, qui se meurt, et nous, et bien nous ne pouvons pas en sortir, nous ne décidons pas, nous subissons.

« Nous », car je suis Grec, nous le sommes tous…

La Grèce ne pourra pas sortir de l’Europe, car personne ne peut sortir de l’Europe.

Restez aware

Recevez tous les 15 jours l'activité d'Enkulte, ne ratez aucun article, et ne passez plus jamais pour un benêt lors de vos soirées mondaines.