La question con à

Hildegarde Laszak

Comment t’as appris à si bien dessiner les kikis ?

« Oulàlà…il ne va pas falloir blesser d’égos ! J’ai eu la chance d’avoir croisé d’incroyables spécimens dans ma carrière de naturaliste, et j’ai aussi une très bonne connexion internet et un historique de recherche qui mériterait la lapidation si je vivais plus au Sud.

Plus sérieusement, le dessin de teub c’est les réminiscences de la fin de l’enfance, quand on gribouille des petits zobs sur les sièges des bus, souvent sans savoir, c’est le signe de l’affront innocent. Après, et encore plus en tant que femme, on découvre le poids de ça, je ne parle pas sur le plan intime mais social, le fait que tout soit sexué, putain je trouve ça chiant. Quand le dessin devient plus réaliste ça devient érotique, porno, parce que nous avons du mal à nous défaire de ce que nous savons ; c’est du sexe, c’est intime.

Pour moi c’est toujours le signe de l’affront -plus trop innocent- c’est une image plate qui retrace les lignes d’un morceau de corps chelou, celui qui fait croire aux femmes qu’il peut dicter leur place. Sinon j’aime bien qu’on m’offre des fleurs aussi, et j’espère que le droit à l’oubli aura été généralisé d’ici que ma fille lise ça. »

Et quels sont tes projets actuels ?

« J’envisage de créer un cours de dessin de teub, d’acheter un lave-vaiselle et de passer mon permis dès que mon interdit bancaire sera levé. Les actus d’artistes c’est toujours naze à lire, je m’excuse déjà pour les téméraires qui liront jusqu’au bout. Sur Toulon je prépare doucement avec Benoît Bottex le prochain et quatrième « un festival VRRRR », qui aura lieu en Novembre prochain.

Je vais très prochainement rejoindre ‘officiellement’ l’équipe du Metaxu, et je suis très contente parce que je crois beaucoup en ce lieu ! Il y a des parutions dans des éditions d’artistes (web et papier) qui vont paraître et donneront lieu à des expos collectives à Marseille et Paris. J’ignore encore les dates exactes il faudra venir voir sur les réseaux.

Et une invitation sur une création d’une compagnie de danse contemporaine (KubilaïKhan Investigations) ; pour moi c’est complètement surréaliste. J’ai du bol parce qu’on me propose toujours du travail, et que je suis entourée de gens over-cool.

En plus je n’ai même pas eu besoin de coucher ! »

Va te faire enkulter par Hildegarde là !

facebook-iconwwwtumblr

Restez aware

Recevez tous les 15 jours l'activité d'Enkulte, ne ratez aucun article, et ne passez plus jamais pour un benêt lors de vos soirées mondaines.